Le chiffre d’affaires de Intel au deuxième trimestre 2019 a diminué de 3 % à 16,5 milliards de dollars (environ 14,5 milliards d’euros), et son résultat d’exploitation chute de 12 % à 4,6 milliards de dollars (4,0 milliards d’euros).

Par division :

Le chiffre d’affaires de l’activité PC-centric (CCG) augmente de 1 % à 8,8 milliards de dollars, poussé par les ventes aux professionnels, et les clients qui achètent à l’avance pour contrer l’impact potentiel de nouveaux taux de douanes.

La nouvelle la plus prometteuse est que Intel, avec plus de 5 années de retard sur ses prévisions, et en retard sur la concurrence, qui passe au 7 nm, produit et expédie les nouveaux processeurs Intel Core de 10e génération, en 10 nm. Ils devraient se retrouver dans des ordinateurs portables commercialisés à temps pour les fêtes de fin d’année.

Les ventes de l’activité Data Center Group (DG) baissent de 10 %, concurrencées par les processeurs EPYC d’AMD.

Le groupe Internet of Things (IOTG) atteint un nouveau record de ventes à 986 millions de dollars, en hausse de 12 %.

Les ventes de Mobileye, sa filiale de véhicules autonomes, progressent de 16 % à 201 millions de dollars.

En revanche, les chiffres d’affaires des, mémoires (NSG) et des solutions programmables (PSG), diminuent respectivement de 13 % à 940 millions de dollars, et de 5 % à 489 millions de dollars ;

Intel confirme la vente de son activité modems mobiles à Apple, que nous annoncions mardi, pour un milliard de dollars.Cette vente inclut les équipements, les baux, la propriété intellectuelle, et le transfert de 2 200 employés.

La transaction devrait se clore au quatrième trimestre.

Pour le troisième trimestre, Intel vise un chiffre d’affaires de 18 milliards de dollars et une marge opérationnelle de 33 %.

Cette vente, les résultats trimestriels supérieurs aux attentes et la révision à la hausse de 500 millions de dollars de la prévision du chiffre d’affaires annuel, résulte en la hausse du cours de son action avant l’ouverture de la Bourse de 5 % à 54,75 $.