Spotify Technology SA vient d’annoncer ses résultats financiers pour le deuxième trimestre 2019.

D’une année sur l’autre, son chiffre d’affaires augmente de 31 % à 1,67 milliard d’euros, et ses pertes d’exploitation se réduisent de 47 à 3 millions d’euros.

Le nombre d’utilisateurs actifs mensuels augmente de 29 % à 232 millions, ce qui est supérieur aux prévisions internes. En revanche, le nombre d’abonnés payants n’atteint que 108 millions, contre une prévision de 107 à 110 millions, et un consensus de 108,6 millions des analystes financiers.

Le revenu moyen par abonné payant (ARPU) baisse de 1 % à 4,86 €. Il devrait continuer de baisser au cours de l’exercice à cause de la pression des compétiteurs.

L’ARPU des 129 millions d’utilisateurs actifs mensuels qui ne paient pas s’élève à 0,44 €.

L’audience des podcasts a doublé depuis le début de l’année.

Spotify a renouvelé ses accords avec deux des quatre maisons de disques majeures, et est en négociation active avec les deux autres.

Pour le troisième trimestre, Spotify vise 240 à 245 millions d’utilisateurs actifs mensuels, 110 à 114 millions d’abonnés payants, 1,57 à 1,77 milliard d’euros de chiffre d’affaires et une perte/un bénéfice de -78 à 2 millions d’euros.

Le mois dernier, Apple annonçait que son service concurrent Apple Music avait dépassé les 60 millions d’abonnés payants.

Ces résultats ont été accueillis par une baisse du cours de l’action de 4,5 % avant l’ouverture du NYSE.