L’autorité de la concurrence japonaise enquêterait sur Apple d’après le journal Mainichi, sur les pressions exercées sur les fabricants japonais de composants, et pour décider si Apple a abusé de sa position dominante en violation des règles anti monopoles.

L’enquête montrerait qu’Apple forcerait par contrat des entreprises à céder gratuitement leurs technologies et leurs savoir-faire à ses affiliés en charge de la production de ses produits.

Apple aurait mis la pression sur ses fournisseurs afin qu’ils baissent le prix de leurs composants et leur interdirait de les vendre, ainsi que leurs technologies à des tiers. Ils devraient également payer les coûts de toutes difficultés imprévisibles.

L’an dernier, le régulateur émit l’hypothèse qu’Apple aurait enfreint les règles antitrust avec la façon dont elle vend les iPhones au Japon. ¨

Aux États-Unis, Apple fait également l’objet d’une enquête du département de la Justice, qui a récemment décidé d’enquêter sur les abus de position dominante éventuels des grands groupes de technologies.

Ni Apple, ni l’autorité japonaise n’ont souhaité s’exprimer sur ce sujet.