Pour mettre fin à un recours collectif lancé contre elle il y a quatre ans pour publicité mensongère, AMD accepte de rembourser 12,1 millions de dollars aux acheteurs californiens de processeurs FX Bulldozer.

Les modèles concernés sont : FX-8120, FX-8150, FX-8320, FX-8350, FX-8370, FX-9370, et FX-9590.

En cause, les publicités d’AMD qui présentaient ces processeurs comme des processeurs octocœurs. Or, il s’agissait en fait de puces qui assemblaient quatre modules de deux cœurs chacun.

Ce qui ne revient pas au même, car ces modules se partagent des ressources, comme l’unité de calcul à virgule flottante ou comme les circuits d’entrée, ce qui n’est pas le cas des vrais cœurs.

Théoriquement, l’accord équivaut à 35 $ par processeur acheté, ce qui n’est pas négligeable, même si on est loin des 60 millions de dollars de prime payés par les clients pour leurs processeurs comparés à des processeurs avec moins de 8 cœurs. Il représente 20 % de ce que les plaignants auraient exigé lors d’un procès.

L’accord, qui doit encore être entériné par les autorités, reconnaît que probablement, seule une personne éligible sur cinq fera une demande de compensation.

La plupart ne seront même pas au courant de l’accord. Et comme ce dernier ne garantit pas une compensation par processeur acheté, mais est fonction du nombre de personnes qui font une demande, plus ils seront nombreux, moins ils recevront.

Sans compter que les avocats prendront sans doute une commission de 30 %.