Iliad vient de publier ses résultats semestriels pour le premier semestre 2019.

D’une année sur l’autre, son chiffre d’affaires consolidé augmente de 8,4 % à 2,6 milliards d’euros (de 1,5 % en France), et son EBITDAaL consolidé diminue de 7,4 % à 802 millions d’euros.

Son résultat d’exploitation chute de 40 % à 243 millions d’euros, et son résultat net de 61 % à 91 millions.

Iliad met en avant ses recrutements nets au 2e trimestre : 172 000 sur la fibre et 145 000 sur la 4G, et ses excellentes performances dans la téléphonie mobile, avec une hausse de 7 % du chiffre d’affaires facturé aux abonnés sur le semestre.

Toutefois, les ventes de services Fixe baissent de 1,5 % sur le semestre, où l’entreprise perd 31 000 clients malgré le lancement de nouvelles box, et Free a perdu 127 000 clients dans le mobile.

En Italie, le cap des 4 millions d’abonnés a été franchi cet été et le chiffre d’affaires semestriel s’élève à 177 millions, pour une perte d’EBITDaL de 108 millions d’euros.

Pour renforcer sa capacité financière, le groupe, qui affiche un flux de trésorerie libre négatif de 600 millions d’euros, négocie pour céder ses filiales gérant ses tours mobiles à Cellnex – 70 % en France et 100 % en Italie – pour 2 milliards d’euros, et de 51 % de sa filiale de gestion des lignes fibre au fond d’infrastructure InfraVia pour 600 millions d’euros.

Ces résultats ont été accueillis par une baisse du cours de son action de 5,53 % à 84,10 euros. Le titre a déjà perdu la moitié de sa valeur sur les 18 derniers mois.