Le fabricant de disques dur Western Digital présente ses nouveaux disques 3,5 pouces conçus pour les centres de données et les serveurs, avec pour objectif la minimisation du coût du cycle de vie (CVC ou TCO en anglais) de ses produits et des capacités toujours plus grandes pour répondre aux besoins en stockage de données des entreprises.

Deux d’entre eux constituent sa nouvelle plateforme de disques durs à neuf plateaux : l’Ultrastar DC HC550 CMR de 18 téraoctets et l’Ultrastar DC HC650 SMR de 20 téraoctets.

D’après Trendfocus, les ventes de disques durs vont croître en exaoctets de 36 % par an entre 2018 et 2023.

Les disques durs de la gamme Ultrastar DC H600 SMR offrent le CVC le plus bas en étant strictement optimisés pour les écritures séquentielles. Typiquement, ils seront utilisés pour le stockage à froid, les données massives, les réseaux sociaux, les fichiers multimédias, et les copies de sauvegarde pour les audits, et la conformité aux régulations.

Elle est composée de trois modèles de respectivement 14, 15 (HC620) et 20 téraoctets (HC650).

Ce dernier conforte le leadership de la marque pour la plus grande densité de données du monde.

Pour les charges de travail plus communes, Western Digital propose la gamme Ultrastar DC HC500, de technologie CMR (conventional magnetic recording, enregistrement magnétique conventionnel).

Elle est composée de quatre modèles d’une capacité de 10 (HC510), 12 (HC520), 14 (HC530) et nouvellement 18 (HC550) téraoctets.

Ce dernier est le premier disque dur de l’industrie à exploiter la technologie MAMR (Microwave assisted magnetic recording, enregistrement magnétique assisté par micro-ondes).

Ses têtes incluent des oscillateurs qui génèrent des micro-ondes de 20 et 40 GHz afin de réduire le champ coercitif du plateau : l’intensité du champ magnétique qu’il est nécessaire d’appliquer, à un matériau ayant initialement atteint son aimantation à saturation, pour annuler l’aimantation du matériau.

Western Digital va produire des échantillons pour ses meilleurs clients de ses deux disques à neuf plateaux, l’Ultrastar DC HC550 CMR de 18 téraoctets et l’Ultrastar DC HC650 SMR de 20 téraoctets, avant la fin de l’année.

Elle prévoit une production en volume d’ici la fin du premier semestre 2020.