Lors de son événement Made by Google’19, l’entreprise a dévoilé son nouvel ordinateur portable : le Pixelbook Go.

Il est fin et léger (13 mm d’épaisseur, 1 kg). Un revêtement antidérapant le rend facilement transportable. On peut regretter que ce ne soit pas un deux en un : son écran ne peut être pivoté à 360 degrés.

On peut choisir entre des processeurs Intel Core m3, i5 et i7 de 8e génération (la dernière étant la 10e), 8 ou 16 Go de mémoire vie, et 64 à 256 Go de stockage SSD, pour des tarifs compris entre 649 $ HT et 1 399 HT, soit au moins entre 710 € TTC et 1 522 € TTC.

Son écran tactile de 13,3 pouces est proposé en Full HD (1 920 x 1 080 pixels) ou 4K (2 840 x 2 160 pixels).

La capacité de la batterie s’élève à 47 Wh pour le modèle Full HD, et 56 Wh pour le modèle 4K. Google promet jusqu’à 12 heures d’autonomie, et 2 heures d’autonomie en 20 minutes de charge.

Deux ports USB C sont disponibles, l’un de chaque côté. On charge l’ordinateur avec un port USB C. Google a prévu un port audio xjack, d’autant plus nécessaire que la gestion du Bluetooth a été catastrophique sur les Chomebooks jusqu’à présent.

L’appareil est compatible Wi-Fi 802.11ac (Wi-Fi 5) et Bluetooth 4.2.

Cet ordinateur tourne sur ChromeOS, ce qui le rend, nous semble-t-il, incompatible avec la plupart des cas d’utilisation personnels ou professionnels.

Il ne plaira qu’à ceux qui recherchent l’extrême simplicité, aux besoins les plus limités comme surfer sur la toile et regarder des vidéos.

On perd la liberté qu’on aurait avec un système d’exploitation comme Linux, Windows ou macOS.

Et, ce que savent peu de gens, est que Google ne supporte ses Chromebooks que cinq ans après la production, une durée récemment passée à 6,5 ans. Après cela, plus de mise à jour.

C’est ainsi que des consommateurs ont eu la mauvaise surprise de s’apercevoir qu’ils ne pouvaient plus utiliser leur matériel, pourtant en parfait état de marche.

6,5 ans, cela peut paraître beaucoup, mais si vous achetez votre appareil 4 ans après le début de la première production, il ne reste plus que 2,5 ans.

Une limitation qui nous semble incompréhensible dans une perspective de développement durable, et alors que l’on peut aujourd’hui utiliser un ordinateur portable pendant très longtemps, vu le fort ralentissement des progrès des processeurs.

Pour ceux qui ne veulent absolument pas entendre parler de Windows ou macOS, un ordinateur équipé de Linux nous semble bien préférable à un Chromebook.

On ne sait pas si Google a l’intention de commercialiser le Pixelbook Go en France. Il n’est pas présenté sur le Google Store français.