L’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP) vient de publier la vingtième édition de son enquête annuelle d’évaluation de la qualité de service des opérateurs mobiles métropolitains.

Elle se base sur plus de 1,5 million de mesures en 2G, 3G et 4G à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments et dans les transports, et porte sur les services mobiles les plus répandus : navigation web, lecture de vidéo, transfert de données, SMS et appels vocaux.

Cette année, l’ARCEP a durci sa méthodologie : les appels se sont faits entre deux mobiles (25 % avec le même opérateur et 75 % entre deux opérateurs) alors qu’ils se faisaient jusque-là entre un mobile et une ligne fixe. La qualité des appels n’est plus jugée par des spécialistes, mais par un logiciel.

Internet mobile

La qualité des services de l’internet mobile, mesurée par les débits, s’améliore de façon significative pour tous les opérateurs, dans toutes les zones : rurales, intermédiaires et denses. Le débit descendant moyen en France métropolitaine est de 45 Mbps, soit 50 % de plus qu’en 2018. Il s’élève à 28 Mbps en zone rurale, soit deux fois mieux qu’en 2018.

En internet mobile, Orange affiche les meilleurs résultats, suivi par Bouygues Telecom, SFR, puis Free Mobile, qui reste derrière mais réduit l’écart.

En zone rurale, Bouygues Telecom obtient les meilleurs résultats, juste devant Orange et SFR. Free Mobile progresse sensiblement en ce qui concerne les débits descendants mais la qualité d’expérience (diffusion en flux vidéo et navigation web) de cet opérateur reste loin derrière les trois autres.

Voix et SMS

Orange propose la meilleure qualité des appels vocaux : 80 % des appels de 2 minutes sont en qualité parfaite, juste devant Bouygues Telecom (79 %) et SFR (78 %). Free Mobile est derrière (70 %), pénalisé par l’absence d’appels haute définition en 4G.

95 % des SMS qui transitent par SFR, Orange et Bouygues sont reçus en moins de 10 secondes, contre 92 % pour Free Mobile.

Axes de transport

La couverture des axes routiers en données s’améliore, avec 94 % de taux de chargement d’une page web en moins de 10 secondes pour Orange et Bouygues Telecom et de 91 % pour SFR (soit 3 à 7 points de plus par rapport à 2018 suivant les opérateurs).

La couverture des voies ferrées progresse également sensiblement, notamment Orange sur les RER/Transiliens, Orange et Bouygues Telecom sur les Intercités/TER, ainsi que ces deux mêmes opérateurs avec SFR sur les TGV.

Free Mobile reste très sensiblement en retrait sur ces indicateurs, malgré une amélioration importante (de +9 à +18 points sur les différents axes de transport).

Enfin, la couverture du métro parisien par les quatre opérateurs connaît une très forte progression. Le taux de succès de téléchargement d’une page web est de 78 % en 2019 contre 42 % en 2018 et 18 % en 2017.

 

Outil de visualisation cartographique : monreseaumobile.fr

Données ouverte : https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/monreseaumobile