Au troisième trimestre 2019, le chiffre d’affaires de Twitter augmente, par rapport au troisième trimestre 2018, de 8,6 % à 824 millions de dollars (738 millions d’euros), et son résultat net s’élève à 36 millions de dollars (33 millions d’euros), contre plus de vingt fois plus il y a un an.

La publicité numérique constitue 7/8 du chiffre d’affaires, et les licences sur les données 1/8.

Pour le quatrième trimestre, Twitter vise un chiffre d’affaires de 940 millions à 1,01 milliard de dollars, et affirme que les problèmes de données personnelles continueront d’affecter ses performances.

Ces résultats et cette prévision, tous largement inférieurs aux attentes, sont très mal accueillis. Le cours de son action chute de -20 % à l’ouverture de la Bourse.

Pour justifier cette contre-performance, le réseau social rejette la faute sur une saisonnalité supérieure aux attentes de la publicité en juillet et en août, ainsi que des difficultés avec des produits qui auraient réduit les ventes d’au moins 3 %.

Le directeur financier Ned Segal a révélé, ce que nous vous rapportions ici, que Twitter avait collecté des informations personnelles qu’elle n’était pas censée collecter, les a utilisées pour le ciblage publicitaire et les a partagées avec des annonceurs avec qui elle n’aurait pas dû. L’abandon de ces pratiques illégales, la correction de ces « bogues » et la suppression des données ont affecté ses affaires. En particulier « Mobile App Promotion », un service qui permet aux éditeurs de promouvoir leurs applications mobiles.

Point positif, l’entreprise compte 145 millions d’utilisateurs actifs journaliers, soit 17 % de mieux qu’il y a un an et 4 % de plus qu’au trimestre précédent.