D’après le cabinet d’études Synergy Research Group, les dépenses d’infrastructures matérielles et logicielles pour les centres de données atteignent 38 milliards de dollars (34 milliards d’euros) au troisième trimestre 2019.

96 % de ces dépenses sont constituées par les serveurs et le stockage, un segment dominé par Dell, les équipements de réseaux (Cisco), les systèmes d’exploitation (Microsoft) et les logiciels de virtualisation (VMware), le reste étant composé de logiciels de gestion de réseau et de sécurité.

Les grands autres fournisseurs sont HPE, Huawei, Inspur, Lenovo, et les fabricants en marque blanche.

Sur les trois premiers trimestres de l’année, 33 % de ces dépenses ont été effectuées par les opérateurs de nuages à l’hyper-échelle, c’est-à-dire Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Cloud.

Leur part de ces dépenses n’a cessé d’augmenter : elle s’élevait à 26 % sur la même période en 2017 et 15 % sur la même période en 2014.

En cinq ans, la taille de ce marché a augmenté de 34 %. Pendant ce temps, les dépensent des entreprises et des fournisseurs de service n’ont augmenté que de 6 %.