Notre confrère Anandtech, sans doute l’un des meilleurs sites de tests informatiques dans le monde, compare les performances de deux Microsoft Surface Laptop 3, l’un équipé d’un processeur AMD Ryzen 7 3780U gravé en 12 nm (alors que les Ryzen pour ordinateurs de bureau sont déjà gravés en 7 nm), et l’autre d’un processeur Intel Core i7-1065G7, de dixième génération, gravé en 10 nm (alors que les processeurs de bureau sont toujours gravés en 14 nm).

Ce test est éminemment intéressant, car le processeur est presque l’unique différenciateur entre ces deux modèles d’ordinateur portable : il est rare de pouvoir comparer deux processeurs mobiles haut de gamme en situation réelle, et dans les meilleures conditions d’égalité et d’objectivité.

La lecture de l’article en anglais est recommandée aux passionnés. Nous résumons ses conclusions.

Les performances en simple fil d’exécution du processeur Intel sont nettement supérieures à celle du processeur AMD, sur les entiers (+37 %) comme les nombres à virgule flottante (+46 %), et ne sont pas très éloignées de celle d’un processeur de bureau Intel i9-9900K qui consomme pourtant beaucoup plus d’électricité.

Avec plusieurs fils d’exécution simultanée, les performances du processeur AMD Ryzen dépassent parfois de peu celles du processeur Intel Core sur les entiers, mais restent inférieures sur les nombres à virgule flottante. Au final, en moyenne, avec 8 fils d’exécution simultanée, le processeur Intel est meilleur de 13,9 % sur les entiers et de 45,6 % sur les nombres à virgule flottante.

La microarchitecture Sunnycove de cette génération Ice Lake de processeurs Intel affiche ainsi sa nette supériorité sur la microarchitecture Zen + Picasso d’AMD.

Pour les tests de performance système, AMD ne réussit à battre Intel que sur deux tests : Mozilla Kraken 1.1 et transcodage en x264 HD 5x, deuxième passe ; alors que le processeur Intel bat son concurrent AMD sur 13 tests.

Pour le chipset graphique intégré, Intel tient aussi ses promesses avec le GPU Iris de 11e génération, en rattrapant largement son retard sur AMD, traditionnellement dominant dans ce domaine.

À part une large supériorité de l’AMD Ryzen sur le jeu Strange Brigade et une plus légère domination sur les jeux Rise of the Tomb Raider et F1 2017, ainsi que sur le test GFXBench 5.0 Aztech Ruins, le chipset Iris d’Intel parvient à dominer le chipset AMD Vega sur 8 tests, un résultat inédit.

Enfin, le processeur Intel est bien plus efficient que celui d’AMD, avec 614 minutes d’autonomie sur le test Battery Life 2016 Web, contre 450 pour le processeur Ryzen, et le premier consomme bien moins d’électricité que le second en mode inactif.

En conclusion, si les processeurs mobiles AMD Ryzen affichent des performances en net progrès sur les générations précédentes, ils ne sont pas de taille à rivaliser avec les processeurs Intel Core de dixième génération.

Ces derniers se sont fait longuement attendre, retard après retard, mais les résultats sont au rendez-vous.