Choisir Android comme système d’exploitation de son matériel, c’est se placer sous la coupe de Google.

Ce n’est pas un choix qui attire Facebook pour ses produits, comme Portal et Oculus.

D’après The Information, Facebook aurait donc demandé à Mark Lucovsky, l’un des auteurs de Windows NT, de lui développer un système d’exploitation à partir de zéro.

Ce n’est pas la première fois que le réseau social tente de se libérer des contraintes d’iOS et d’Android.

En 2013, Facebook lança son propre téléphone, fabriqué par HTC, et avec une variante d’Android intégrant l’interface utilisateur de Facebook. Sans succès.

Mais Facebook veut développer ses propres produits, et construit en ce moment un site pour son équipe de matériel, pouvant accueillir jusqu’à 4 000 personnes.

L’entreprise a les moyens de son ambition, et continue d’investir dans la réalité virtuelle et dans la réalité augmentée. Si l’une ou l’autre, voire les deux décollent, Facebook sera en bonne position pour en profiter.

Tous ces produits représentent une infime partie de son chiffre d’affaires. Mais ils alimentent son activité principale : la publicité ciblée.

Ils sont peut-être également conçus comme une arme politique. Alors que de plus en plus de voix se font entendre pour casser les monopoles numériques, une intégration du matériel et du logiciel pourrait être un argument pour laisser le groupe tel quel.