Volocopter, une jeune pousse allemande ambitionnant de commercialiser un taxi volant, annonce la levée de 37 millions d’euros lors de l’extension de son tour C de financement, entamé en septembre dernier, pour un total de 87 millions.

Ont participé cette fois DB Schenker, Mitsui Sumitomo Insurance Group et TransLink Capital.

Au total, Volocopter a déjà levé plus de 122 millions d’euros.

Les nouveaux fonds devraient « approcher de sa certification » VoloCity, son aéronef à décollage vertical, qui devrait offrir des services de taxi volant dans les grandes villes du monde.

Récemment, l’entreprise a effectué une démonstration à Singapour.

D’après le CEO de DB Schenker, la technologie de Volocopter a le potentiel de faire passer la logistique au prochain niveau pour les clients.

Il devient, tout comme Yifan « Frank » Li, Vice-Président de Geely Holding Group Co, investisseur minoritaire, Dieter Zetsche, ancien CEO de Daimler, et Martin Hubschneider, fondateur de CAS Software AG, membre du comité consultatif de Volocopter.

L’entreprise parie que les premières routes commerciales seront ouvertes à ses appareils dans les deux prochaines années.

Un de ses plus grands concurrents pourrait être Uber Air.

Il y a quelques jours, Volocopter et Grab ont formé un partenariat pour conduire ensemble une étude de faisabilité des taxis aériens en Asie du Sud-Est.