En France, une amende de 25 millions d’euros a été infligée à Apple en février pour pratiques commerciales trompeuses.

En cause, le ralentissement de certains modèles d’iPhones lors d’une mise à jour vers iOS, sans possibilité de revenir à une version précédente, au moment où Apple lançait de nouvelles générations de mobiles.

Ce qui incitait les clients à acheter un iPhone de nouvelle génération, ou une nouvelle batterie.

Aux États-Unis, Apple ne n’en sort pas si facilement.

L’entreprise va payer jusqu’à 500 millions de dollars en dommages afin de mettre fin au recours collectif, d’après Reuters.

Tout propriétaire d’iPhone 6, 6 Plus, 6s, 6s Plus, 7, 7 Plus ou SE, ayant mis à jour vers iOS 10.2.1 ou ultérieur, sera dédommagé à hauteur de 25 $, pour un minimum total de 310 millions de dollars.

Les avocats veulent obtenir 93 millions de dollars en frais de litige plus 1,5 million en dépenses.

Alors que, fait unique dans les annales d’Apple, son CEO Tim Cook, s’était excusé publiquement sur cette affaire, l’entreprise nie tout méfait, et ne signe l’accord que pour éviter les coûts du litige.

L’accord doit encore être entériné par le juge fédéral de district Edward Davila de San Jose, Californie.