Apple met à jour sa gamme iPad Pro, avec un nouveau modèle 11 pouces et un nouveau modèle 12,9 pouces.

La plupart des nouveautés ont fait l’objet de fuites préalables.

La principale est indirecte : il s’agit du nouveau clavier Magic Keyboard qui intègre, enfin, un pavé tactile – alors que les claviers des Surface de Microsoft en ont toujours été équipés – ce qui permet de mieux utiliser l’iPad Pro à la façon d’un ordinateur.

Apple tente depuis quelques années, avec un succès limité, de convaincre ses clients et les autres que l’iPad Pro est le futur de l’ordinateur portable.

C’est encore le cas cette fois-ci, où l’entreprise affirme que l’iPad serait plus rapide que la plupart des PC portables, sans daigner monter le moindre test.

Une chose est sûre, un ensemble iPad Pro coûtera plus cher que la plupart des PC portables : de 899 € (11 pouces, 128 Go de stockage, Wi-Fi) à 1 839 € (12,9 pouces, 1 To de stockage, modem 4G), plus un clavier à 219 €, et sans doute un stylet Apple Pencil à 135 €, sans compter les adaptateurs entre 10 et 79 €.

La nouvelle puce est la « A12Z Bionic », qui intègre notamment une carte graphique à huit cœurs, et offrirait des performances fluides pour le montage vidéo 4K. Toutefois, la définition de l’écran du modèle 12,9 pouces est bien loin de la 4K, et a fortiori pour le modèle 11 pouces.

La caméra est largement améliorée par rapport aux générations précédentes. La tablette est désormais équipée d’un appareil grand-angle de 12 mégapixels, d’un appareil ultragrand-angle de 10 mégapixels, et d’un scanner LiDAR pour mesurer les distances, ce qui semble confirmer qu’Apple s’intéresse de près à la réalité augmentée.

A l’avant, la caméra TrueDepth est compatible avec l’authentification faciale FaceID, un système similaire à Windows Hello.

La connectivité est mise à jour avec la compatibilité avec Wi-Fi 6, et les quatre haut-parleurs et les cinq microphones devraient offrir une expérience de conversation vidéo de qualité.