Si la Surface Go 2 est la nouvelle entrée de la gamme Surface, le Surface Book 3 est son nouveau haut de gamme.

Le design reste strictement identique à celui du Surface Book 2, généralement considéré comme une vraie réussite, et très distinctif.

Le Surface Book 3 est l’ordinateur portable le plus puissant jamais lancé par Microsoft, qui promet jusqu’à 50 % de performances en plus que le Surface Book 2, et jusqu’à 17,5 heures d’autonomie.

Les processeurs sont remis au goût du jour avec des processeurs Intel Core de dixième génération, et les cartes graphiques sont issues des familles GeForce GTX ou Quadro RTX de NVIDIA.

La mémoire vive peut atteindre 32 Go, et le stockage SSD est le plus rapide de Microsoft à ce jour.

En 13,5 pouces, on peut choisir entre un Intel Core i5-1035G7 avec puce graphique intégrée Iris Plus ; ou le i7-1065G7 avec une carte GeForce GTX 1650 Max-Q qui permettrait de jouer en 1080p avec 60 images par seconde.

En 15 pouces, le processeur est le même Intel Core i7-1065G7, avec au choix une carte GeForce GTX 1660 Ti Max-Q ou Quadro RTX 3000.

Alors que le Surface Book 2 tenait sans problème tête au MacBook Pro, ce ne sera peut-être pas le cas pour le Surface Book 3 : les processeurs proposés ont 4 cœurs, alors que des modèles avec 6 voir 8 cœurs sont proposés sur le dernier MacBook Pro 16 pouces.

De nombreux PC sont aussi disponibles avec des processeurs à 6 cœurs chez Dell, Asus et autres.

A voir si, dans la vie de tous les jours, avec les contraintes thermiques, des différences notables apparaissent vraiment.

Le Surface Book 3 sera commercialisé le 21 mai, à partir de 1 600 $ HT en 13,5 pouces (8 Go de mémoire, 256 Go de SSD) et de 2 300 $ HT en 15 pouces (avec 16 Go de mémoire). Soit sans doute respectivement au moins 1 770 et 2 550 € TTC.