Sony vient de publier ses résultats financiers pour le quatrième trimestre de son exercice 2019, se terminant au 31 mars 2020.

En glissement annuel, son chiffre d’affaires se contracte de 18 % à 1 749 milliards de yens (15,03 milliards d’euros), et son résultat d’exploitation chute de 57 % à 35,4 milliards de yens (0,3 milliard d’euros).

Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires de Sony est en baisse de 5 % à 71 milliards d’euros, son résultat d’exploitation recule de 5 % à 7,27 milliards d’euros, et son résultat net chute de 36 % à 5,00 milliards d’euros.

Le cours de son action est actuellement en baisse de près de 3 %, pendant que le NYSE Composite Index baisse de 0,57 %.

Sony estime que l’impact de la pandémie sur le dernier trimestre s’élève à 68,2 milliards de yens (580 millions d’euros), bien que positif sur certains segments, comme les jeux vidéo (son service PS Plus gagne 2,7 millions d’utilisateurs au premier trimestre 2020) et les films.

Ses segments les plus en recul sont les services financiers et les produits et les solutions électroniques. Les jeux vidéo sont aussi en net recul, ce qui n’est pas surprenant puisque la console PlayStation 4 est en fin de vie.

Durant la conférence téléphonique, Sony a affirmé que la sortie de la PlayStation 5 est toujours prévue pour les fêtes de fin d’année, malgré l’impact de la pandémie COVID-19 sur les procédures de test et de qualification des lignes de fabrication.

Aucun problème n’affecterait le développement de jeux vidéo par ses propres studios comme par les studios de ses partenaires.

À cause des incertitudes liées à la crise, Sony refuse de fournir des prévisions pour le nouvel exercice.