Pour la première fois depuis bien longtemps, l’entreprise AMD redevient compétitive sur le marché des processeurs mobiles avec Renoir, sa gamme de processeurs mobiles Ryzen 4000, tant sur les prix que les performances.

Ces processeurs sont fabriqués avec un procédé 7 nanomètres par le fondeur TSMC, alors que les processeurs Intel Core mobiles sont fabriqués, dans le meilleur des cas, avec un procédé 10 nanomètres.

Ils comptent jusqu’à 8 cœurs d’architecture Zen 2, ainsi qu’une puce graphique intégrée Vega, avec une conception thermique comprise entre 15 et 45 Watts.

L’une des innovations les plus surprenantes est AMD SmartShift : il s’agit d’un système conçu pour les ordinateurs équipés à la fois d’un processeur AMD avec puce graphique intégrée, et d’une carte graphique AMD.

SmartShift alloue dynamiquement un budget thermique au processeur – et donc un budget de consommation et un budget pour la carte graphique, de manière que le budget total soit respecté.

Jusqu’ici, on se contentait d’allouer une enveloppe thermale fixe pour l’ensemble processeur + carte graphique d’un ordinateur portable.

D’après AMD, cette innovation pourrait permettre d’obtenir des gains de performance de 10 à 14 % sur des charges de travail intensives en calcul comme sur les charges de travail de type jeux vidéo.

En mars, annonçait que le premier ordinateur portable compatible avec SmartShift serait l’ordinateur portable pour joueurs Dell G5 SE, un ordinateur généralement jugé très favorablement par la presse et les spécialistes sur YouTube.

Aujourd’hui, on apprend que cet ordinateur sera le seul compatible avec SmartShift en 2020.

AMD explique qu’il ne suffit pas que l’ordinateur soit équipé d’un processeur et d’une carte graphique maison. Il faut aussi que la conception du système, en particulier le refroidissement, soit conçue/étudiée en partenariat avec le fabricant d’ordinateurs.

Frank Azor, architecte en chef des solutions pour le jeu d’AMD, promet que son équipe travaille dur pour qu’il y ait plus d’options en 2021: