D’une année sur l’autre, le chiffre d’affaires d’Apple au troisième trimestre de son exercice 2020, qui s’est terminé le 27 juin, augmente de 11 % à 59,7 milliards de dollars, et son résultat d’exploitation est en hausse de 13 % à 13,1 milliards de dollars – respectivement 50,2 et 11,0 milliards d’euros.

Par division : les ventes d’iPhones progressent de 0,6 % à 26,4 milliards de dollars ; de Macs de 21,6 % à 7,1 milliards ; d’iPads de 31,0 % à 6,6 milliards ; de montres et accessoires de 16,7 % à 6,4 milliards ; et de Services de 14,8 % à 13,1 milliards.

Apple a ainsi profité, comme les autres fabricants, d’une poussée des ventes d’ordinateurs et de tablettes, les entreprises s’équipant pour le télétravail et les foyers pour la formation à distance et les loisirs numériques.

Ces résultats sont salués par une hausse du cours de son action de 6,4 % avant l’ouverture du NASDAQ.

Apple annonce un fractionnement en 4 de ses actions, afin de les rendre abordables pour un plus grand nombre d’investisseurs.

Durant la conférence téléphonique, le directeur financier Luca Maestri a confirmé que la commercialisation de l’iPhone 12 serait retardée de plusieurs semaines.

Samsung a reçu ses équipements de rayonnement ultraviolet extrême en retard, a du mal à produire en masse en 5 nm, ce qui retarde la production des puces 5G de Qualcomm, et donc des iPhones 12, puisque Apple a décidé que tous les modèles de cette série seraient compatibles avec la 5G.