D’après le cabinet d’études Gartner, les ventes d’ordiphones ont chuté en volume de 20,4 % au deuxième trimestre 2020 à 295 millions d’unités – après une chute de 20,2 % au premier trimestre.

Huawei rattrape presque Samsung à la première place, sa baisse de ventes de 6,8 % étant largement inférieure à la chute de 27,1 % des ventes de l’entreprise coréenne.

Huawei est à nouveau sauvé par la Chine, dans laquelle ses ventes ont progressé de 8 %.

Il y a quelques semaines, Canalys a positionné Huawei en première place et Samsung en deuxième.

Le classement des trois fabricants suivants reste inchangé : Apple, Xiaomi, Oppo.

Apple a vendu 38 millions d’iPhones, soit 0,4 % de moins qu’il y a un an, et s’en sort donc mieux que ses concurrents, grâce au lancement de l’iPhone SE, qui a incité de nombreux clients à « se mettre à jour » et à des ventes solides en Chine.

Les principales raisons de cette contraction seraient les fermetures imposées largement de par le monde aux boutiques, les restrictions de déplacement et les dépenses en baisse des ménages qui se concentrent sur les produits essentiels en période de crise.