Apple présente la plupart de ses nouveaux produits, et en particulier les nouvelles générations d’iPhones, lors d’un événement d’automne.

Cette année, l’iPhone 12 n’a pas été présenté lors de l’événement.

Apple vient d’annoncer un second événement, qui aura lieu le 13 octobre 2020 à 19 heures, heures de Paris.

Il serait extrêmement étonnant qu’il ne s’agisse pas de la présentation de la 12e génération d’iPhones, le produit le plus important pour l’entreprise, retardé à cause de difficultés de productions, à la fois liées à la crise liée à la pandémie de covid-19, et des approvisionnements limités en puces compatibles 5G.

On attend le lancement de quatre modèles, dont un, pour la première fois, avec un écran de 6,7 pouces.

Le titre de l’invitation est un jeu de mots sur la haute vitesse, qui fait sans doute référence à la fois à la vitesse de la 5G, et à la vitesse de la nouvelle puce.

Au vu du niveau de développement des réseaux 5G dans le monde, il nous semble que les appareils compatibles 5G n’auront aucun intérêt avant deux années ou plus.

D’autant plus si les modems ne sont pas compatibles avec toutes les bandes de fréquence de la 5G, et généralement la bande de fréquence millimétrique, celle qui apportera les meilleurs débits et les latences les plus basses. Les consommateurs ainsi équipés s’apercevront dans les prochaines années qu’ils devront à nouveau s’acheter un mobile « compatible 5G ».

Pour compenser les coûts de la technologie 5G, Apple s’apprêterait à ne plus inclure gratuitement ni écouteurs, ni chargeur, ce qui peut paraître choquant pour des téléphones dont le prix dépasse souvent le millier d’euros.