Synergy Research Group définit un opérateur à l’hyper-échelle comme un fournisseur de services dans le nuage informatique possédant au moins des centaines de milliers de serveurs, ses propres data centres et ses propres technologies.

Le consultant recense 24 opérateurs à l’hyper-échelle, avec plus de 320 data centres, et investissant des milliards d’euros chaque trimestre en infrastructures.

Les plus grands sont Amazon, Microsoft, Google et IBM.

D’après une étude de Synergy Research Group, les opérateurs à l’hyper-échelle contrôlent le cloud : plus de 68 % des services d’infrastructure (IaaS, PaaS et hébergement privé de services dans le nuage) et 59 % du marché des logiciels en tant que service (SaaS).

En 2012, la part de marché les opérateurs à l’hyper-échelle dans ces deux marchés n’était que de 47 %.

Cette domination s’explique par des croissances supérieures aux autres fournisseurs, et par les investissements énormes à consentir : peu d’entreprises arrivent à suivre le rythme.

Pour John Dinsale, analyste en chef *

« Les opérateurs à l’hyper-échelle dominent désormais l’environnement informatique de tant de manières. »

« Ils refaçonnent le marché des services, changent radicalement les schémas de dépense dans les entreprises, et  causent des perturbations majeures aux vendeurs d’infrastructures technologiques. »

Si l’on en croit ses prévisions, les parts de marché des opérateurs à l’hyper-échelle vont continuer d’augmenter dans les cinq prochaines années.

 

* Traduction : Le Diligent