En glissement annuel, le chiffre d’affaires de Microsoft au quatrième trimestre de son exercice 2020, clôt le 30 juin, augmente de 13 % à 38,0 milliards de dollars, et son résultat d’exploitation est en hausse de 8 % à 13,4 milliards de dollars – respectivement 32,7 et 11,5 milliards d’euros.

Ces résultats dépassent les attentes, et sont pourtant accueillis par une baisse d’environ 2 % du cours de son action.

Ce qui s’explique à la fois par des cours stratosphériques depuis le début de l’année pour les actions technologiques, en dépit d’une réalité économique inquiétante, et parce que durant la conférence téléphonique, son CEO Satin Nadella s’attend à un chiffre d’affaires de Productivity and Business Processes inférieur aux attentes pour le trimestre en cours.

Par segment :

Le chiffre d’affaires de Productivity and Business Processes s’élève à 11,8 milliards de dollars (10,2 milliards d’euros), en hausse de 6 % :

– Les ventes d’Office et services cloud pour les professionnels sont en hausse de 5 %, poussées par les revenus d’Office 365 (+19 %) ;

– Les ventes d’Office et services cloud pour le grand public augmentent de 6 %, poussées par Office 365, qui compte 42,7 millions d’abonnés grand public ;

– Le chiffre d’affaires de LinkedIn progresse de 10 % ;

– Les ventes Dynamics et services associés augmentent de 13 %, poussés par les ventes de Dynamics 365, en hausse de 38 %.

 

Le chiffre d’affaires d’Intelligent Cloud augmente de 17 % à 13,4 milliards de dollars (11,5 milliards d’euros) :

– Les ventes de produits serveurs et services dans le nuage progressent de 19 %, poussées par les ventes d’Azure en hausse de 47 % ;

– Les ventes de services aux grands comptes restent inchangées.

 

Le chiffre d’affaires de More Personal Computing augmente de 14 % à 12,9 milliards de dollars (11,1 milliards d’euros) :

– Les ventes OEM de Windows progressent de 7 % ;

– Les ventes de Windows et de services dans le nuage pour les professionnels sont en hausse de 9 % ;

– Les ventes de la publicité de Bing chutent de 18 % ;

– Les ventes de contenus et de services Xbox progressent de 65 % ;

– Les ventes de Surface croissent de 28 %.

La pandémie covid-19 a donc eu un impact positif sur les ventes de Windows, de jeux vidéo et de Surface, parce que les gens sont restés chez eux et ont eu des besoins croissants pour le télétravail comme pour les divertissements.

En revanche, elle a négativement affecté LinkedIn (moins d’offres d’emploi), la publicité (budget des entreprises réduit), ainsi que la vente de licences.

 

Sur l’ensemble de l’exercice 2020, le chiffre d’affaires de Microsoft a progressé de 14 % à 143,0 milliards de dollars, et son résultat d’exploitation a augmenté de 23 % à 53,0 milliards de dollars – respectivement 123,2 et 45,6 milliards d’euros.