Le leader de la gestion de la relation client (GRC, CRM) Salesforce dépasse d’un rien les attentes des analystes financiers pour les résultats du troisième trimestre de son exercice fiscal 2018, se terminant au 31 octobre 2017.

Son chiffre d’affaires est en progression, sur la même période de l’année précédente, de 25 % à 2,68 milliards de dollars (2,28 milliards d’euros), et son résultat net s’élève à 51,4 millions de dollars (43,8 millions d’euros), contre une perte de 37,3 millions de dollars (31,8 millions d’euros) l’année précédente.

Ces résultats sont très légèrement supérieurs aux attentes des analystes financiers.

Pour le quatrième trimestre, Salesforce vise un chiffre d’affaires de 2,8 milliards de dollars, et 32 à 33 cents de bénéfice par action, ce qui est légèrement inférieur aux attentes d’après Thomson Reuters.

Le cours de l’action, qui avait terminé en hausse de 1,33 %, est en baisse de 2,8 % à 105,80 dollars avant l’ouverture de la Bourse de New York.

93 % des revenus proviennent des abonnements et du support, et 7 % des services professionnels.

L’entreprise est toujours fortement tournée vers l’Amérique, 72 % du chiffre d’affaires, contre 18 % en Europe et 10 % en Asie.

Toutes les divisions progressent lors du dernier trimestre : Sales Cloud, 906,5 millions de dollars ; Service Cloud, 738,1 millions de dollars ; Salesforce Platform and Other, 495,3 millions de dollars ; et Marketing and Commerce Cloud, 346,2 millions de dollars.