L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), informe aujourd’hui que les parties prenantes aux attributions de fréquences dans la bande 2,6 GHz TDD ont jusqu’au 25 avril pour faire parvenir leurs dernières observations à 2600MHzpmr [a] arcep.fr ou par la poste.

Le guichet ouvrira le 9 mai.

Une consultation publique fut conduite l’an dernier sur les modalités d’attribution des fréquences.

La bande 2,6 GHz TDD (2 570 ‑ 2 620 MHz) va être attribuée aux réseaux mobiles professionnels, qui sont des réseaux locaux qui permettent de répondre aux besoins spécifiques de connectivité de certaines entreprises et organisations, aussi appelés « verticaux » typiquement dans les secteurs d’infrastructure.

Ils sont généralement conçus pour pouvoir rester opérationnels même en cas de crise majeure et peuvent offrir des fonctionnalités particulières, comme la possibilité de passer des appels de groupe.

Ils peuvent être déployés soit pour assurer la sécurité d’un site, soit en tant qu’outil métier pour les entreprises qui souhaitent disposer d’un système de communication sur mesure, par exemple pour la gestion des réseaux de transport de personnes, d’eau ou d’énergie et l’internet des objets.

Avec les nouvelles fréquences, ces réseaux pourront passer de la 2G à la 4G, pour des gains de performance et de compétitivité, avec par exemple la transmission de vidéo en temps réel.

Plus de vingt expérimentations, notamment dans l’aéronautique, l’énergie, le transport, ont d’ores et déjà été autorisées par l’ARCEP dans cette bande de fréquences.

L’introduction de la 5G sur cette bande de fréquences est actuellement à l’étude au niveau européen.