En glissement annuel, le chiffre d’affaires de Hewlett Packard Entreprise (HPE) au deuxième trimestre 2019 baisse de 4,3 % à 7,2 milliards de dollars (6,4 milliards d’euros), et son résultat net chute de 50 ; 7 % à 0,4 milliard de dollars (0,37 milliard d’euros).

Un bénéfice légèrement supérieur que prévu. Mais le cours de l’action HP n’augmente que de 0,14 % à 14,34 $ avant l’ouverture du NYSE, après avoir clôturé en baisse de 2,65 %.

Le cours avait augmenté de près de 5 % avant de retomber à la suite de la conférence téléphonique, durant laquelle ses dirigeants ont estimé que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine créaient de l’incertitude pour le groupe.

La baisse du chiffre d’affaires serait due à la fois aux taux de change défavorables, et des actions délibérés, telles que « l’optimisation de l’entreprise commune avec, H3C, détenue à51 % par Tsingua Holdings, pour une croissance profitable. »

Les ventes du segment Intelligent Edge (Aruba) représentent 9 % du total, Hybrid IT 78 % (serveurs, stockage, et services HPE Pointnext), et Financial Services 13 %.

90 % des bénéfices proviennent des TI hybrides.

Géographiquement, 37 % des ventes sont issues des Amériques, 38 % de l’Europe Moyen-Orient Afrique, et 25 % de l’Asie Pacifique. Elles déclinent dans toutes les régions, nettement plus rapidement dans les Amériques.

La semaine dernière, HPE a annoncé le rachat de Cray, un des pionniers de l’informatique haute performance, pour 1,3 milliard de dollars.