Aujourd’hui, pendant le « Intel Memory / Storage day » à Séoul auquel est invité la presse mondiale, Intel présente sa feuille de route pour les mémoires non volatiles.

Dans une pyramide représentant les besoins en mémoire et en stockage, du cache du processeur au disque dur, Intel présente ses trois couches entre la mémoire vive traditionnelle et le disque dur : Optane DC Persistent Memory, Optane DC SSD et Intel 3D NAND (i.e. les SSD plus traditionnels).

La pyramide du stockage d'après Intel

La pyramide du stockage d’après Intel

Ces technologies ont pour but de combler le fossé grandissant d’après Data Age 2025, entre les données et les capacités en mémoire.

D’après Rob Crooke, vice-président exécutif et directeur général du Non-Volatile Memory Solutions Group :*

« Le monde produit des données à un rythme accéléré, et les entreprises sont de plus en plus dépassées par la façon de les traiter efficacement. La valeur de la collecte de toutes ces données sera essentielle pour séparer les gagnants des perdants. Il faudra innover dans la hiérarchie de la mémoire et du stockage, ce que nous menons chez Intel. »

L’entreprise va ouvrir une nouvelle « ligne de développement » de sa technologie Optane dans son établissement de Rio Rancho dans le Nouveau Mexique.

De nombreux clients tireraient parti des nouvelles solutions de mémoire et de stockage de Intel, comme Microsoft, qui effectuerait des changements importants dans Windows pour accélérer le démarrage d’un appareil et le lancement des jeux.

Intel annonce la deuxième génération de la mémoire persistante Intel Optane DC, nom de code « Barlow Pass », dont la commercialisation est prévue en 2020, en même temps que les nouveaux processeurs Intel Xeon Scalable d’architectures Cooper Lake et Ice Lake.

Tout comme la seconde génération de ses Optane SSD, nom de code « Alder Stream », en remplacement de l’Optane SSD DC P4800X.

Et ses SSD 3D NAND, noms de code « Cliffdale-R et Arbordale », avec respectivement 96 et 144 couches, QLC (quatre bits par cellule) pour le premier et TLC pour le second (trois bits par cellule).

Pour le grand public, Intel annonce le SSD 665p, en remplacement du 660p. Il s’agit d’une évolution plus que d’une mise à jour majeure, avec le même contrôleur Silicon Motion SM2263 à 4 canaux, mais exploitant la deuxième génération de son procédé 3D QLC NAND.

D’après les tests sur un prototype de 1 Go, les performances du 665p seraient 40 à 50 % meilleures pour les lectures séquentielles, et 30 % pour les accès aléatoires. Mieux vaut attendre des tests indépendants pour se faire une idée des performances du nouveau SSD.