Lors du discours inaugural de la GPU Technology Conference, qui se tient du 5 au 9 octobre 2020, virtuellement cette année, à cause de l’épidémie de la maladie à coronavirus covid-19, Jensen Huang, CEO de NVIDIA, a présenté les DPUs.

Il s’agit d’un nouveau type de processeur : Data Processing Unit ou Unité de traitement de données, soutenu par DOCA SDK, un kit de développement logiciel pour une nouvelle architecture de centre de données sur une puce, qui permet d’accélérer les performances de réseau, de stockage et de sécurité.

Pour Huang, le centre de données est la nouvelle unité de traitement informatique, et les DPUs seraient essentiels pour décharger les processeurs traditionnels (CPU) en effectuant des tâches critiques pour la sécurité, le stockage et le réseau.

Il affirme qu’un DPU BlueField-2 peut offrir les mêmes services pour centre de données que 125 cœurs de processeurs.

ASUS, Atos, Dell Technologies, Fujitsu, GIGABYTE, H3C, Inspur, Lenovo, Quanta/QCT et Supermicro prévoiraient d’intégrer ces DPUs à leur offre de serveurs.

VMWare, Red Hat, Canonical et Check Point Software Technology travailleraient à la compatibilité de leurs logiciels avec ces DPUs.

Les deux DPUs de NVIDIA sont :

– Le NVIDIA BlueField-2 DPU, qui intègre toutes les capacités des cartes de réseau intelligentes Mellanox ConnectX-6 Dx à des cœurs ARM. NVIDIA a conclu depuis quelques mois le rachat de Mellanox, et est en train de racheter ARM pour 40 milliards de dollars.

Entièrement programmable, ce DPU peut offrir des transferts à 200 gigabits par seconde et accélérer des tâches clés de la sécurité, du réseau et du stockage de centre de données, telles que l’isolation, la confiance racine, la gestion de clés, RDMA RoCE (accès direct à la mémoire distante via un réseau Ethernet), stockage compatible Elastic Block Storage, compression des données, etc.

– Le NVIDIA BlueField-2X DPU, qui combine toutes les fonctionnalités d’un BlueFieldé2 DPU aux capacités d’intelligence artificielle d’un accélérateur GPU Ampère, typiquement pour effectuer des tâches de sécurité : analyse de sécurité en temps réel, introspection des hôtes, orchestration dynamique de la sécurité et réponse automatique.

Les échantillons de BlueField-2 sont actuellement envoyés aux partenaires, et devraient être intégrés aux serveurs des partenaires en 2021. Le BlueField-2X est encore en développement et est attendu pour 2021.

Les fournisseurs de services d’informatique en nuage tels que Google et Microsoft ont développés leurs propres technologies pour accélérer leurs centres de données.

Intel positionne aussi ses FPGA, également une solution entièrement programmable, comme composant clé pour les centres de données et l’informatique à haute performance.