Intel vient d’officialiser la gamme Optane SSD DC P4800X : des SSD optimisés pour les datacentres, et le premier produit de l’entreprise à base de la technologie 3D XPoint.

Développé en collaboration avec Micron depuis 2015, la technolgie 3D XPoint – prononcé 3D crosspoint – est une technologie de mémoire non volatile qui ambitionne d’unifier la mémoire vive et la mémoire de stockage. La vitesse de fonctionnement et la longévité d’écriture sont censées être chacune mille fois meilleures que pour la mémoire flash.

A la lecture de la fiche technique, dont nous vous donnions un aperçu non officiel, mais exact, le 14 février dernier, les promesses sont surtout tenues pour la longévité et pour la latence.

La latence en lecture, quel que soit le débit, est inférieure à 30 microsecondes, et typiquement inférieure à 10 microsecondes, soit 5 à 15 fois mieux que les meilleurs SSD actuels, ce qui en fait d’après Intel le SSD le plus réactif au monde.

La longévité est plus proche de celle de la mémoire vive que celle de la mémoire flash de stockage : 30 cycles complets d’écriture par jour, et 12,3 péta octets au total.

Pour la vitesse, il faudra juger en situation actuelle. Avec un débit en lecture de 2 gigaoctets par seconde, le P4800X n’est pas le SSD le plus rapide du marché. En revanche, Intel promet 500 000 IOPS avec une queue de profondeur 11, ce qui est nettement mieux que les SSD à mémoire flash, dont les statistiques sont rapportées pour une profondeur de queue de 32 ou 128.

C’est important, dans la mesure où la plupart des charges de travail utilisent des queues de faible profondeur.

La technologie Optane DC se compose de la technologie 3D XPoint, de logiciels Intel, ainsi qu’une propriété intellectuelle propre pour la mémoire, le contrôleur et l’interconnexion.

Le premier modèle, un SSD d’une capacité de 375 gigaoctets, est disponible immédiatement en quantité limitée, et au deuxième semestre en large quantité. Il est vendu 1 520 dollars (1 413 euros hors taxe). Des disques de capacité supérieure, notamment 750 et 1 500 gigaoctets, seront vendus d’ici la fin de l’année.

Le disque est suffisamment rapide pour pouvoir servir de cache, voire d’addition à la DRAM pour les applications très gourmandes en mémoire vive.

Grâce à l’Intel Memory Drive Technology, chargée après le BIOS mais avant le système d’exploitation, le P4800X offre une intégration transparente avec la mémoire.

Pour ce produit, Intel a déjà conclu des partenariats avec Dell EMC, HPE, Lenovo