Dans un article de Reuters, le PDG de BlackBerry, John Chen, laissait entendre qu’il abandonnerait le marché des combinés téléphoniques s’il ne réussissait pas à gagner de l’argent avec.

Chen, qui a pris la direction de l’entreprise canadienne en pleine déroute en novembre 2013, s’intéresserait aux marchés hautement régulés qui nécessitent des smartphones à sécurité élevée.

Aujourd’hui, il revient sur cet article.

« Hier, Reuters a publié un article qui disait que j’évaluais la possibilité de vendre notre activité de combinés téléphoniques. Mes commentaires ont été pris hors de leur contexte.

Je tiens à vous assurer que je n’ai pas l’intention de brader ou d’abandonner cette activité de sitôt. Je sais que vous aimez encore vos appareils BlackBerry. Je les aime aussi et je sais qu’ils sont à l’origine de cette société. Notre objectif aujourd’hui est de trouver un moyen de rendre cette activité rentable.

BlackBerry n’est pas une société qui se limite aux combinés. Nous offrons une solution de bout en bout et les combinés sont un élément important de cette équation. C’est pourquoi nous complétons nos activités combinés téléphoniques avec d’autres sources de revenus: services aux entreprises,  logiciels, et messagerie. Nous investissons également dans les solutions émergentes comme la technologie de communication de machine à machine, épine dorsale de l’Internet des objets.

Nous ferons tout en notre pouvoir pour continuer à reconstruire cette entreprise et de fournir des téléphones avec le clavier iconique et les autres fonctionnalités que vous attendez de la marque.

Rassurez-vous, nous continuons à nous battre. Nous n’avons pas abandonné et nous ne quittons pas l’activité des smartphones.