À l’occasion de l’IFA, qui se tient du 5 au 10 septembre à Berlin, la plupart des géants de l’électronique grand public présentent des montres et des bracelets connectés.

Lors de sa conférence de presse, Sony a notamment présenté la montre, la SmartWatch 3 ainsi que le bracelet SmartBand Talk.

SmartWatch 3

En mars, Sony avait affirmé qu’elle continuerait à utiliser ses propres logiciels pour ses montres. Elle a changé d’avis puisque comme la plupart des fabricants, et notamment LG, Motorola et Samsung, elle tourne sous la plate-forme Android Wear.

En plus des logiciels classiques de cette plate-forme, Sony compte ajouter une appli de contrôle à distance pour la musique et les vidéos, ainsi qu’une appli musicale pour écouter de la musique avec un casque sans fil Bluetooth.

Alors qu’Asus joue la carte de l’élégance, Sony joue la carte sportive pour cette cinquième génération de montres. Le boîtier est en acier et le bracelet interchangeable en silicone est offert en de multiples coloris.

Son indice de protection IP68 garantit son étanchéité dans l’eau au-delà de 1 m pour 30 minutes.

Les caractéristiques techniques sont typiques de cette première génération Android Wear : processeur quadri coeur SnapDragon 1,2 GHz, 4 Go de stockage, écran 1,6 pouce d’une résolution de 320×320 pixels, BlueTooth 4,

La batterie d’une capacité de 420 mAh permettrait une autonomie de deux jours.

La SmartWatch 3 devrait être disponible cet automne à 229 €.

 

SmartBand Talk

Contrairement à son prédécesseur, ce bracelet offre un écran incurvé, de type e-Ink (monochrome), d’une diagonale de 1,4 pouce et d’une résolution de 288×128 pixels.

Il est doté d’un microphone et d’un haut-parleur, ce qui permet d’utiliser des commandes vocales ou de répondre ou d’initier un appel téléphonique par BlueTooth.

Il est possible de piloter un lecteur musical par claquements de doigts.

Le bracelet est doté d’un altimètre, et des outils de fitness habituels.

Le SmartBand Talk devrait être disponible cet automne à 160 €.

sony-smartband-talk