Le fabricant de périphériques et d’ordinateurs portables pour joueurs Razer a présenté hier, lors d’un événement londonien retransmis en direct sur le YouTube, son premier smartphone.

Nommé Razer Phone, il est largement basé sur le smartphone Robin de Nextbit, une jeune pousse que Razer a acquise en janvier 2017. Il tourne sous Android 7.

Conforme à la devise de l’entreprise – pour les joueurs, par les joueurs – le Razer Phone cible les joueurs, avec un écran au rafraîchissement automatiquement ajustable de 120 Hz, une première sur smartphone, un refroidissement optimisé pour de hautes performances sur la durée, une batterie de 4 000 mAh qui permettrait de jouer jusqu’à 7 heures d’affilée, un son Dolby ATMOS sur deux haut-parleurs sur l’avant de l’appareil avec une double amplification.

Comme la plupart des jeux son joués en morde paysage, les boutons de volume sonore et de mise en marche sont centrés pour éviter l’appui accidentel lors d’une partie.

Sa fiche technique ne dépareille pas des smartphones haut de gamme de la concurrence : processeur Qualcomm 835, 8 gigaoctets de mémoire vive (3 gigaoctets sur l’iPhone 8 Plus, 4 gigaoctets sur le Samsung S8), écran 5,7 pouces Sharp IGZO à large gamme de couleurs avec définition de 2 560 par 1 440 pixels, un audio son digital vers analogue à 24 bits certifié THX, deux caméras autofocus à l’arrière d’une définition de 12 mégapixels : f/1.7 pour le grand-angle et f/2.6 pour le téléobjectif, 64 gigaoctets de stockage extensible par carte microSD jusqu’à 2 téraoctets.

Le design du Razer Phone n’est peut-être pas son point fort. Il casse les conventions actuelles du haut de gamme en étant anguleux, et avec un écran loin d’occuper presque toute la surface, à cause des deux haut-parleurs.

On notera l’absence de charge sans fil, partiellement compensée par une charge rapide Qualcomm Quickcharge 4 + l’absence d’un port audio 3,5 mm (Razer fournit un adaptateur USB C – port audio). L’appareil n’est pas étanche.

Le prix surprend : 750 euros, moins cher qu’un Pixel XL 2 ou qu’un Samsung Galaxy S8, alors que Razer est réputé pour une tarification souvent prohibitive.

Le Razer Phone peut être précommandé dès aujourd’hui, et livré mi-novembre.

Sur le papier, le Razer Phone semble une excellente affaire. Reste à savoir si c’est vraiment un smartphone pour joueur – l’expérience de jeu est-elle significativement supérieure à celle d’un autre appareil haut de gamme ? -, si les joueurs s’intéressent au smartphone comme plateforme de jeu, et si les amateurs de fiches techniques lui pardonnent ses manques.