Microsoft

À l’occasion du sommet sur l’intelligence artificielle, « AI for Humanity », qui se tient aujourd’hui au Collège de France, Microsoft dévoile un plan ambitieux de 30 millions de dollars sur 3 ans afin de favoriser le développement d’une IA de confiance en France.

Impact IA

Impact IA réunit un collectif d’entreprises et de jeunes pousses partenaires de Microsoft. L’objectif assigné : traiter des enjeux éthiques et sociétaux de l’IA (neutralité des algorithmes, diversité & inclusion, etc.), en réfléchissant aux sujets qui façonnent le quotidien des Français (santé, transport, énergie, environnement, alimentation, accessibilité, etc.) et en soutenant des projets innovants dans ces domaines afin d’influer positivement sur le monde de demain.

Compétences IA

Compétences IA vise à développer les compétences numériques en France.

De la sensibilisation à la certification, l’ensemble des curriculums pour l’acquisition de ces compétences seront réunis au sein d’un Hub, plateforme intelligente en ligne orientant chacun (jeunes, étudiants, développeurs, professionnels de l’IT mais aussi personnes éloignées de l’emploi) vers des parcours personnalisés de formation.

L’objectif fixé à 3 ans est de sensibiliser et former 400 000 personnes, tous profils confondus, avec, à la clé, la création de 3 000 nouveaux emplois au sein de l’écosystème numérique français.

Orange

Orange, qui exploite l’intelligence artificielle dans sa relation client, avec l’assistant personnel Djingo présent dans l’offre Orange Bank, ainsi que sa plateforme de construction de chatbots pour entreprises, annonce le renforcement de son engagement dans le domaine.

L’opérateur télécoms devient partenaire de l’École IA Microsoft, qui ambitionne de former sur 3 ans 500 personnes en situation de reconversion ou éloignées de l’emploi pour leur permettre de devenir Développeur data IA. Dans ce cadre, Orange accueillera chaque année 25 femmes et hommes en alternance.

L’entreprise, qui dispose de 130 spécialistes et a investi dans la recherche et l’innovation en IA depuis 10 ans, prévoit 200 embauches supplémentaires pour renforcer ses compétences.

Orange finance également des actions de recherche dans l’IA via les instituts de recherche technologique SystemX et B<>Com, les établissements publics, et à travers son accélérateur de jeunes pousses Orange Fab.

Enfin, l’opérateur rejoint le collectif Impact IA de Microsoft.

Samsung

Young Sohn, directeur général de Samsung, a annoncé à l’Élysée mercredi au président Macron, que l’entreprise sud-coréenne allait implanter son troisième plus grand centre de recherche en intelligence artificielle en France.

Il sera dirigé par Luc Julia, le chercheur français qui a co-inventé l’assistant virtuel Siri d’Apple, avant de passer chez Samsung. Le centre de recherche devrait à terme accueillir une centaine de chercheurs.

Macron, alors ministre de l’Économie, avait déjà rencontré Young Sohn à Paris en juin 2015, à l’occasion de la présentation de la stratégie IoT de Samsung, et de l’annonce de l’ouverture d’un centre de stratégie et d’innovation en France.

Fujitsu

Fujitsu va également implanter en France son centre européen de recherche en intelligence artificielle, en regroupant des effectifs éparpillés jusqu’ici en Europe.

Il travaillera en partenariat avec l’INRIA, l’Institut national de recherche en informatique et en automatique, qui a fêté ses 50 ans en 2017.