Le cabinet d’études IDC vient de publier ses données préliminaires pour les expéditions mondiales d’ordiphones (smartphones) au troisième trimestre 2018, qu’en première analyse on peut assimiler aux ventes.

355 millions d’ordiphones ont été expédiés par les fabricants, soit 6 % de moins qu’il y a un an.

Il s’agit du quatrième trimestre d’affilée de déclin des ventes.

Les ventes du numéro un en volume du marché, Samsung, avec 20,3 % des expéditions durant le trimestre – 72,2 millions d’appareils, s’effondrent de -13,4 %. L’entreprise sud-coréenne doit faire face à la concurrence féroce des fabricants chinois : Huawei, Xiaomi, Oppo et Vivo.

Les ventes en Chine, le premier marché de l’ordiphone dans le monde avec un tiers des ventes, déclinent pour le sixième trimestre consécutif.

Huawei conserve la deuxième position du marché devant Apple, avec 52 millions d’ordiphones et une croissance de 32,9 % d’une année sur l’autre. Sa part de marché recule toutefois de 1,3 point de base à 14,6 % par rapport au deuxième trimestre.

Apple est en troisième position avec 46,9 millions d’iPhones vendus pour 13,2 % de parts de marché. L’entreprise pourrait devenir le leader au quatrième trimestre grâce à sa nouvelle gamme d’iPhones. En valeur et plus encore en bénéfice par appareil, Apple écrase tous ses concurrents depuis des années.

Xiaomi capture 9,7 % de parts de marché avec 34,3 millions d’ordiphones vendus avec la deuxième croissance la plus forte du quinté de tête : +21,2 %, grâce à son expansion en Inde, en Indonésie, et en Espagne.

Inversement, Oppo expédie -2,1 % d’ordiphones en moins qu’il y a un an, pour un total de 29,9 millions d’unités.