Lors du dernier salon CES début janvier 2019, Intel annonça le Project Athena.

Il s’agit d’un ensemble de spécifications pour une nouvelle classe d’ordinateurs portables avancés, tirant parti des technologies les plus récentes comme la 5G et l’intelligence artificielle.

Ce que nous considérons comme une réaction à la plateforme toujours en marche, toujours connectée, co-développée par Microsoft et Qualcomm, et comme la volonté par Intel de redéfinir une classe prémium d’ordinateurs portables.

Intel le présente comme un changement fondamental de son approche de l’innovation. L’entreprise partirait d’une recherche exhaustive sur la façon dont les gens utilisent leurs appareils et les défis auxquels ils sont confrontés. Ses ingénieurs et ses spécialistes en sciences sociales ont alors développé des ensembles de besoins clés pour définir de nouvelles expériences et exploiter les technologies de prochaine génération.

Dans ce cadre, Intel annonce aujourd’hui le lancement de trois laboratoires ouverts, respectivement à Taïpei, Shanghai et Folsom (Californie), qui démarreront en juin 2019.

Ils auront pour mission d’aider les fabricants de composants pour ordinateurs portables aux spécifications Project Athena, dont la commercialisation doit débuter en 2020, à optimiser leurs composants pour des performances maximales et des consommations électriques minimales.

Idéalement, à ce moment là, et même si Intel se garde bien d’en parler, ses processeurs en 10nm, en retard de plusieurs années, seront alors disponibles et intégrés à ces ordinateurs.

Ces laboratoires sont situés à trois points clés de l’écosystème des ordinateurs portables, et ils seront opérés par des équipes d’ingénieurs Intel avec une expertise sur les systèmes sur une puce (SoC) et l’optimisation du courant de plateformes.

Ils s’assureront également que les composants des vendeurs sont conformes aux standards du Project Athena.

Les vendeurs indépendants de matériel pourront soumettre leurs composants pour certification de conformité aux laboratoires ouverts, et les fabricants d’équipement d’origine (OEM) qui sont partenaires d’Intel pourront désigner leurs fournisseurs préférés de composants.

Au final, une liste de composants optimisés sera fournie aux OEMs.

Cette annonce intervient lors du premier Symposium de l’écosystème Project Athena, qui a rassemblé plus de 500 membres à Taïwan.