Huawei a confié à CNBC que le Mate X, son premier ordiphone pliable, sera lancé en septembre.

Le Mate X fut présenté en février. Initialement, il devait être commercialisé en avril, puis en juin.

Huawei a décidé d’effectuer plus de tests, suite à la mésaventure de Samsung en avril : les journalistes et les influenceurs sociaux qui avaient reçu un Galaxy Fold de démonstration s’aperçurent que l’écran pouvait se détériorer en quelques jours.

Samsung avait alors annoncé le report de la commercialisation du Galaxy Fold.

En théorie, l’écran pliable du Mate X sera encore plus fragile que celui du Samsung Fold, car il est extérieur alors que celui du Fold est intérieur.

La mise sur la liste noire des États-Unis ne facilite pas la tâche du fabricant chinois, qui concède qu’il lui prendra plus de temps que prévu de réaliser son objectif de devenir le numéro un du secteur de l’ordiphone.

Actuellement, il est numéro deux derrière Samsung.

Le Mate X sera vendu avec Android, car il a été lancé avant sa mise sur liste noire. Les entreprises américaines n’ayant plus le droit d’entretenir des relations avec les entreprises mises à l’index, Huawei ne pourra plus utiliser Android avec ses futurs modèles.

Avec un prix de départ de 2 399 €, Huawei, ne devra pas décevoir avec le Mate X, qui, outre son écran pliable, est l’un des premiers ordiphones compatibles avec la 5G : à ce prix, on peut s’offrir un ordinateur portable et un ordiphone haut de gamme, voire un notebook, une tablette et un ordiphone de qualité.

Il nous semble que cette tarification va cantonner le Mate X à une clientèle fortunée réduite à l’excès.