Amazon a annoncé l’acquisition de Whole Foods Markets INC, pour 13,7 milliards de dollars (12,2 milliards d’euros), entièrement en numéraire.

Fondée en 1978, Whole Foods est une chaîne de distribution alimentaire américaine, connue et appréciée pour ses produits biologiques, malgré des prix souvent jugés exorbitants. Durant son exercice fiscal 2016, l’entreprise comptait 460 magasins aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni, et un chiffre d’affaires de 16 milliards de dollars.

La future filiale restera largement autonome, conservant sa marque, son CEO, son siège à Austin, et ses fournisseurs.

Amazon est déjà présent dans la distribution alimentaire avec Amazon Fresh et Amazon Pantry (disponible aussi en France).

Ironiquement, cette acquisition fait d’Amazon, le numéro un de l’informatique en nuage, une étude de cas de Microsoft Azure, le numéro deux du cloud.

Whole Foods utilise notamment le service d’annuaire et d’authentification unique Azure Active Directory Premium pour ses 90 000 employés, dans le cadre de son nuage hybride. Ce qui lui a permis d’économiser 32 % en coûts de support lors du passage au logiciel en tant que service (SaaS) WorkDay de ressource humaine, en supprimant le doublement des informations d’authentification. et en introduisant l’authentification unique.

Malheureusement pour Microsoft, on peut supposer qu’Amazon aura à coeur de faire passer Whole Foods de Microsoft Azure à Amazon Web Services.

 

Articles similaires