Sony et Panasonic ont annoncé aujourd’hui la création du standard « Archival Disc » pour disques optiques d’archivage professionnel.

À l’été 2015, les premiers disques à écriture unique d’une capacité de 300 Go seront disponibles. Ils seront doubles-faces et chaque face sera gravée sur 3 couches.

Plus tard, le standard devrait s’étendre à des disques de 500 Go et de 1 To. Le standard utilise une longueur d’onde de 405 nm, soit la même que celle du Blu-ray.

ArchivalDiscEvolution

En l’absence d’informations supplémentaires, on peut supposer que le disque aura un diamètre de 12 cm et qu’il sera largement compatible avec les Blu-rays. Actuellement la capacité maximale des Blu-ray est de 128 Go.

Il est difficile de se prononcer aujourd’hui sur l’intérêt de ce standard.

Il s’annonce intergénérationnel mais aucune durée de vie n’est mentionnée. De même, on ne connaît ni la vitesse d’écriture ni la vitesse de lecture.

L’archivage est un problème complexe et coûteux et qui doit se plier à des contraintes juridiques. Aujourd’hui, les deux techniques les plus utilisées sont l’archivage sur bandes et l’archivage sur disque dur. L’archivage sur disque dur est de courte durée. Il sert à des sauvegardes qui peuvent être restaurées très rapidement, ou comme tiers supérieur dans un système d’archivage multitiers.

Les bandes magnétiques utilisent principalement la technique LTO, déjà à sa 6e génération. Plus de 225 millions de bandes d’une capacité de 100 000 pétaoctets ont été vendus. Les bandes LTO-6 ont une capacité maximale de 6,25 To, soit près de 20 fois plus qu’un disque ArchiVal Disc.

Ici aussi, il n’y a pas de miracles, la garantie de compatibilité n’étant que de 2 génération. Les lecteurs LTO-6 peuvent lire des bandes LTO-5 et LTO-4. Un archivage sur des dizaines d’années suppose donc d’archiver aussi les lecteurs, ou de recopier les bandes anciennes sur des bandes de nouvelle génération.

LTO-6Tapes

Bandes LTO-6

 

 

,