Microsoft vient d’annoncer que le déploiement du câble sous-marin transatlantique, d’une longueur de 6 600 kilomètres, commandé avec Facebook et opéré par Telxius, une filiale de Telefonica, est achevé. Il sera opérationnel début 2018.

Un webcast sera diffusé aujourd’hui à 15 h 30, heure de Paris.

Microsoft et Facebook ont conclu l’accord pour ce câble, nommé Marea (marée en espagnol) en mai 2016, et la construction a démarré en août 2016.

Le câble est posé en moyenne à une profondeur de 3 353 mètres, avec un tracé conçu pour éviter les volcans actifs, les récifs de corail et les zones d’activité sismiques.

Marea détient le record de capacité des câbles sous-marins transatlantique, avec initialement 160 térabits de données par seconde, soit l’équivalent d’environ 16 millions de connexions moyennes à Internet en France, et permettant de diffuser 71 millions de vidéos haute définition en même temps.

Le projet a été motivé par deux raisons : la croissance continue des besoins, avec une utilisation toujours plus élevée par les entreprises et la population de services dans le nuage informatique ; et la nécessité d’augmenter la résilience des communications transatlantiques.

Les câbles sous-marins transatlantiques transportent déjà 55 % plus de donnés que les câbles trans pacifiques, et 40 % plus que les câbles entre les États-Unis et l’Amérique du Sud.

La plupart des câbles transatlantiques relient l’est de New York et à l’Irlande. En 2012, quand la côte est des États-Unis fut touchée par l’ouragan Sandy, les communications furent coupées pendant plusieurs heures.

Marea relie Virginia Beach à Bilbao.

La Virginie du nord est un point d’interconnexion majeur aux États-Unis, et de nombreux centres de traitement de données de Facebook, Microsoft, Amazon et autre y sont implantés. Le câble reliera aussi plus rapidement le centre de traitement de données de Facebook en Caroline du nord à l’Europe.

Dans la plupart des cas, Marea va donc réduire la latence entre les États-Unis et l’Europe.

L’arrivée à Bilbao est également idéale comme point de connexion vers l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie.

Microsoft est déjà un grand consommateur de câbles sous-marins transatlantiques. L’entreprise était devenue le premier client d’AEConnect, et utilise aussi le câble d’Hibernia Express.