À temps pour la conférence KubeCon, qui se tient du 6 au 8 décembre 2017 à Austin, Texas, Microsoft annonce plusieurs initiatives concernant le support de Kubernetes dans son service d’informatique en nuage Azure.

Kubernetes est un orchestrateur de conteneurs, un système open source d’automatisation du déploiement, de la mise à l’échelle et de la gestion de conteneurs. Développé à l’origine par Google, il s’est rapidement imposé comme le standard de l’industrie.

Virtual Kubelet

Virtual Kubelet est une implémentation open source du kubelet de Kubernetes, qui se fait passer pour un kubelet afin de connecter Kubernetes à d’autres interfaces de programmations (API). Cela permet à des nœuds d’êtres soutenus par d’autres services tels que ACI (Azure Container Instances), Hyper.sh, AWS, etc.

Son architecture extensible et son utilisation de primitives de Kubernetes rendent les développements additionnels aisés.

OSBA

Open Service Broker for Azure (OSBA) est un moyen de connecter les conteneurs avec les services Azure. Aujourd’hui, Microsoft place OSBA en code source ouvert.

OSBA est basé sur l’Open Service Broker API, un moyen standard pour que les fournisseurs de services puissent exposer leurs services aux applications tournant dans des plateformes natives dans le nuage telles que Kubernetes ou Cloud Foundry.

OSBA expose des services populaires comme Azure CosmosDB, Azure Database for PostgreSQL ou Azure Blob Storage. Les clients peuvent gérer ces services bénéficiant d’accords de niveau de service avec l’API Kubernetes, grâce à OSBA et au catalogue de services de Kubernetes.

Microsoft a adapté des graphes Helm populaires (un gestionnaire d’applications Kubernetes développé par la jeune pousse Deis, rachetée par Microsoft en avril 2017) afin qu’ils exploitent les services Azure. Avec Helm et OSBA, il est par exemple facile d’installer une instance de WordPress liée à des données dans le service Azure Database for MySQL, au lieu de faire tourner le système de gestion de base de données relationnelle dans un conteneur.

Enfin, Microsoft contribue la version alpha d’une ligne de commande pour le catalogue de services Kubernetes.

Kashti

Microsoft introduit Kashti (kayak en Hindi), un projet annoncé à Pragues lors de l’Open Source Summit. C’est un tableau de bord et un outil de visualisation pour les chaînes de traitements de Brigade. Brigade est un outil d’aide aux développeurs et aux gestionnaires d’opérations qui permet de créer des scripts et de les lancer dans des conteneurs.

Kashti: tableau de bord et outil de visualisation pour les chaînes de traitements Kubernetes

Kashti: tableau de bord et outil de visualisation pour les chaînes de traitements Kubernetes

 

Azure et Kubernetes

L’intérêt de Microsoft pour Kubernetes remonte à plusieurs années. En 2016 notamment, l’entreprise embaucha Brendan Burns, ancien ingénieur de Google, et cofondateur de Kubernetes.

Avec Azure Container Instances, Azure était le premier fournisseur majeur de services d’informatique en nuage à proposer des conteneurs sans serveur.

En octobre 2017, Microsoft lançait AKS, Azure Kubernetes Services, Kubernetes sur Azure.

En un an, l’utilisation de Kubernetes dans Azure aurait augmenté de 700 %.

 

Articles similaires