L’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a publié jeudi son observatoire des marchés des communications électroniques pour le premier trimestre 2018.

En Outremer, le parc (nombre de cartes SIM) baisse d’une année sur l’autre de 0,7 % à 2,606 millions de cartes SIM, pour un taux de pénétration de 118,3 %.

En France métropolitaine, le parc total augmente de 2,7 %, le plus haut niveau depuis 2014 pour un taux de pénétration de 111,6 %.

Une augmentation qui s’explique par la croissance du parc post-payé (par abonnement) de 4,6 % à 63,5 millions, compensant largement la décroissance du parc prépayé de -8,9 % à 8,9 millions de cartes.

La part de marché des opérateurs mobiles virtuels augmente très légèrement à 11 %.

Le niveau des résiliations est relativement stable à 5,2 % pour le post-payé et 25 % pour le prépayé, alors que le nombre de numéros portés augmente de 36,8 %.

Le taux de croissance annuel du nombre de cartes SIM entreprises continue de progresser plus vite, +3,3 % à 8,5 millions que celui des cartes SIM résidentielles, +2,7 % à 63,9 millions.

73,7 % des forfaits résidentiels sont libres d’engagement, en hausse de 3,4 millions sur un an.

Le nombre de carte M2M (machine à machine : voitures, objets connectés, équipements industriels, compteurs, capteurs… augmente de 23,8 % à 15,7 millions, dont seulement 26 000 en Outremer, en croissance de 1,2 %.