Netflix vient de publier ses résultats financiers pour le deuxième trimestre 2018, se terminant au 30 juin.

D’une année sur l’autre, son chiffre d’affaires augmente de 40 % à 3,9 milliards de dollars, et son résultat net est multiplié par 5,8 à 384 millions de dollars – respectivement 3,3 milliards d’euros et 327 millions d’euros.

Le premier est légèrement inférieur aux attentes des analystes financiers, et le second un peu supérieur.

Netflix n’atteint toutefois pas ses propres objectifs d’augmentation du nombre de ses abonnés, pour la troisième fois au cours des dix derniers trimestres.

Au deuxième trimestre, le numéro un de la vidéo à la demande en ligne a ajouté 4,47 millions de clients internationaux, contre 5 millions prévus ; et 670 000 clients aux États-Unis, contre 1,2 million prévu.

Le cours de son action, qui a doublé depuis le début de l’année, chute de 13 % avant l’ouverture de la Bourse.

Lors de la vidéoconférence téléphonique, Reed Hastings, CEO de Netflix, affirme que l’entreprise a déjà manqué ses prévisions et qu’il est parfois difficile de savoir pourquoi. Pour autant* :

« Les fondamentaux n’ont jamais été aussi solides. Nos taux d’audiences établissent de nouveaux records d’une année sur l’autre. Nous nous sentons très solides. »

Pour le troisième trimestre, l’entreprise vise l’ajout net de 5 millions d’abonnés, bien en deçà des prévisions des analystes financiers : 6,3 millions.

Au total, Netflix compte 130 millions d’abonnés dans le monde, ce qui en fait le géant de l’industrie qui, en réaction, est en phase de consolidation : AT & T finalise son acquisition de Time Warnet, et Comcast et Walt Disney se disputent les actifs en divertissement de 21st Century Fox.

Cette année, Netflix prévoit de dépenser 8 milliards de dollars (environ 6,8 milliards d’euros) en contenus, et serait en train de dépenser 4 milliards additionnels (près de 3,4 milliards d’euros) pour des contenus pour les années à venir. À côté, aucun autre studio n’arrive à la cheville de Netflix, ce qui bouleverse les rapports de force dans le secteur de la production, à Hollywood comme partout dans le monde.

Globalement, Netflix mettra à disposition 700 émissions et films originaux sur sa plateforme, dont 80 séries télévisées internationales dans des marchés de langues autres que l’anglais.

Son budget marketing sur les six derniers mois dépasse le milliard de dollars, soit deux fois plus qu’au premier semestre 2017.

* Traduction: Le Diligent