Le Nikkei affirme qu’Apple a demandé à ses fabricants en maque blanche Foxconn et Pegatron d’annuler les lignes de production additionnelles prévues pour l’iPhone XR.

Foxconn ne conservera que 45 lignes de productions, contre 60 prévues, soit 100 000 unités de moins produites en un an.

Pegatron suspend tous ses plans d’accélération de la production.

Apple aurait demandé à Wistron de se tenir prête à augmenter son rythme de production en cas d’embellie. Ce qui n’arrivera pas cette année d’après la source du Nikkei.

L’iPhone XR est le modèle le moins cher des trois modèles lancés par Apple le 12 septembre 2018 et commercialisés sur ses principaux marchés le 21 septembre.

Son prix est toutefois très élevé : à partir de 859 euros.

Les iPhones 8 et 8 Plus, lancés il y a un an, vendus près de 20 % moins chers que le XR, seraient les grands gagnants de l’insuccès relatif de ce dernier : Apple en aurait commandé 25 millions au lieu de 20 millions.

Si cette tendance se confirme, elle pourrait marquer la fin de la capacité d’Apple à vendre chaque année des ordiphones de plus en plus chers alors que le marché devient mature et que les coûts de production baissent chaque année.

Il sera toutefois difficile d’en avoir le cœur net, puisque l’entreprise californienne a décidé de ne plus publier les volumes de vente d’iPhones, d’iPads et de Macs, des chiffres jusqu’à présent disponibles à chaque résultat trimestriel.

Afin d’éviter trop d’inventaires, Apple aurait demandé à ses fournisseurs de préparer 20 % de moins de composants pour iPhones qu’il y a un an.

Pour le deuxième trimestre consécutif, Huawei a ravi à Apple la deuxième place du classement des plus grands vendeurs d’ordiphones en volume.