La chaîne de télévision publique Telewizja Polska (TVP), affirme que le directeur des ventes de Huawei, ainsi qu’un ancien agent de sécurité, ont été arrêtés mardi pour espionnage par des agents du service de renseignement ABW Agencja Bezpieczeństwa Wewnętrznego, Agence de sécurité intérieure de la Pologne.

D’après l’agence de presse Polska Agencja Prasowa (PAP), Wejing W, le cadre de Huawei serait un Chinois, et l’ancien agent de sécurité Piotr D serait un polonais ayant récemment travaillé pour Orange Polska.

La Cour de Varsovie a ordonné une détention provisoire de trois mois pour les suspects. Ils risquent jusqu’à dix ans de prison d’après l’article 130 du code de procédure criminelle.

Les bureaux polonais de Huawei et d’Orange ont été perquisitionnés, et des documents saisis, par l’ABW.

Le ministre chinois de l’extérieur a exprimé sa profonde inquiétude et exhorté la Pologne à respecter les droits des détenus.

Une porte-parole de l’Union européenne a affirmé que la Commission européenne continuerait de se tenir au courant de l’affaire.

Huawei est au courant de la situation, mais n’a pas de commentaire pour l’instant.

Orange n’a pas commenté l’affaire.