Qualcomm a demandé au tribunal de grande instance de Munich d’infliger une amende à Apple, au motif qu’elle n’aurait pas entièrement respecté l’injonction de décembre.

Apple n’aurait pas procédé au rappel des iPhones de ses vendeurs, et ses appareils étaient toujours disponibles dans ses magasins en janvier.

Le même jour, Qualcomm a subi une défaite juridique contre Apple : le même tribunal a rejeté quatre plaintes pour violation de brevets contre Apple. Il doit encore se décider sur quatre autres brevets de Qualcomm.

Mardi, le fabricant numéro un de puces pour appareils mobiles a présenté ses résultats financiers pour son premier trimestre fiscal 2019, se terminant au 30 décembre 2018.

D’une année sur l’autre, son chiffre d’affaires a baissé de 20 % à 4,8 milliards de dollars (4,2 milliards d’euros), et son résultat opérationnel s’élève à 0,7 milliard de dollars (0,6 milliard d’euros), contre 0 dollar il y a un an.

Les ventes de puces et les redevances de brevet ont chacune diminué de 20 %.

Pour Steve Mollenkopf, son CEO, il s’agit d’un bon trimestre vu les circonstances, un point de vue qui semble être partagé par les investisseurs.