Snap, qui développe la messagerie éphémère pour adolescents (surtout américains) Snapchat, a publié ses résultats pour le premier trimestre 2019.

D’une année sur l’autre, son chiffre d’affaires augmente de 39 % à 320 millions de dollars, et sa perte d’exploitation diminue de 19 % à -316 millions de dollars, soit respectivement environ 286 et -282 millions d’euros.

Malgré une perte d’un dollar par dollar de chiffre d’affaires, et une augmentation des pertes de 121 millions de dollars par rapport au trimestree précédent, ces résultats sont supérieurs aux attentes, et le cours de l’action SNAP augmente de plus de 4 %.

Le nombre d’utilisateurs actifs quotidiens (DAUs) baisse de 1 million à 190 millions.

Avec son premier Sommet des Partenaires en avril, l’entreprise espère attirer plus d’adolescents, avec des séries mobiles exclusives, de jeux, et quelques applications tirant parti de la réalité augmentée.

L’application pour Android, massacrée par son jeune CEO Evan Spiegel, a été mise à jour pour plus de compacité et plus de vitesse.

Pour le deuxième trimestre, Snap vise un chiffre d’affaires entre 335 et 360 millions de dollars, et un EBITDA (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) ajusté de -125 à -150 millions de dollars, soit encore pire qu’au premier trimestre (-123 millions).

L’ajustement de l’EBITDA concerne les dépenses liées aux rémunérations en actions, qui sont comptées comme des valeurs positives.

Depuis sa création il y a 8 ans, Snap n’a jamais réalisé un seul bénéfice, et cumulé des pertes de plusieurs milliards de dollars.