Le concepteur de processeurs et de puces ARM lance aujourd’hui ARM Flexible Access, un changement majeur de sa politique de vente de licence de propriété intellectuelle.

Jusqu’ici, avant d’avoir accès à la technologie, il fallait payer à l’avance pour acquérir une licence pour chaque composant individuel d’ARM.

Désormais, une entreprise peut expérimenter avec sa propriété intellectuelle, d’un simple bloc à une conception complète d’un système sur une puce, en payant juste de « modestes frais » – tout de même au moins 75 000 dollars par an.

Ce qui lui donne accès à un portfolio de technologies, ainsi que les outils pour concevoir un système sur une puce.

Ce n’est qu’au moment de la production, et si la conception finale intègre de la propriété intellectuelle d’ARM, qu’une redevance sera facturée au client par unité vendue.

La propriété intellectuelle disponible par Arm Flexible Access comprend la plupart des processeurs des familles Cortex-A, -R et -M, ce qui représente 75 % des licences Cortex signés lors des 2 dernières années ; Arm TrustZone et CryptoCell pour la sécurité, les processeurs graphiques Mali, des outils pour la conception du SoC et les premiers développements de logiciels. Des services d’assistance et de formation sont également compris.

Avec ce programme, Arm vise les jeunes pousses et les entreprises qui profiter de la « cinquième vague informatique » : intelligence artificielle, 5G et objets connectés.

Le programme standard de licences ne disparaît pas, et reste nécessaire pour avoir accès à l’ensemble de la propriété intellectuelle d’ARM.