Sur son blogue, YouTube annonce que désormais, YouTube Music, son application de diffusion en flux continus de musique, sera préinstallée sur les appareils avec Android 9 ou Android 10.

Une façon de tenter de rattraper la concurrence (Spotify, Apple Music, etc.) quand on contrôle 90 % de l’écosystème des ordiphones.

YouTube Music comptait 15 millions de clients en mai, ce qui est ridicule : Spotify déclarait 232 millions d’utilisateurs actifs mensuels en juin, dont 108 millions de clients payants. Apple Music affirmait avoir dépassé les 60 millions de clients fin juin.

Un échec qui a plusieurs raisons.

Si le service de Google est relativement comparable à ses concurrents sur le critère du nombre de morceaux disponibles, la stratégie de l’entreprise ne peut qu’embrouiller ses clients.

À son lancement en novembre 2015, YouTube Music a continué à être concurrencé par Google Play Music, lancé en 2011.

Puis Google a lancé YouTube Red, un abonnement plus tard renommé YouTube Premium, qui donnait accès à Google Play Music comme à YouTube Music.

Mais les abonnés de Google Play reçoivent un accès à YouTube Premium. Et depuis mai, YouTube Music est aussi disponible sous forme de service séparé…

Enfin, les clients de Google Play Music qui au cours des ans se sont créé des listes de lecture, n’ont aucun moyen de les importer dans YouTube Music.