Lors de son événement annuel de présentation de la gamme Surface, Microsoft a dérogé à la tradition, en montrant en avant-première deux produits indisponibles : le Surface Neo et le Surface Duo.

Surface Neo est une tablette à deux écrans, reliés par une charnière pouvant tourner à 360 degrés. L’entreprise travaille sur des variantes de ce projet depuis de très nombreuses années : on se souviendra du Microsoft Courrier, présenté en 2008.

Il est intéressant de noter que, contrairement à Samsung et Huawei, Microsoft n’a pas fait le choix d’un écran pliable. Peut-être parce qu’ils n’existent pas au format voulu. Ou peut-être parce que leur durabilité n’est pas éprouvée : un journaliste a trouvé le moyen de casser l’écran du Samsung Galaxy Fold en un jour.

Grâce à Windows 10X, une évolution de Windows 10 conçue pour des appareils à deux écrans, de nouveaux scénarios d’utilisation sont créés. Windows 10X est basé sur OneCore, la refactorisation de Windows en petits composants indépendants. Le système d’exploitation est nativement compatible avec les conteneurs Win32.

Surface Neo ne sera donc que l’un des premiers appareils à deux écrans, de nombreux fabricants comme Asus, Dell, HP et Lenovo en fabriqueront aussi.

On peut ainsi écrire des notes sur un écran en visionnant un contrat sur l’autre, voir l’arborescence de ses courriels sur un écran et le détail d’un courriel sur l’autre, visionner une vidéo sur les deux écrans en même temps.

On peut utiliser le Surface Neo conjointement à un clavier physique qui se pose sur l’un des deux écrans.

Posé sur la moitié de l’écran la plus proche de l’utilisateur, la moitié d’écran qui reste sert de clavier étendu, par exemple pour choisir une animation GIF ou un émoticône.

Posé sur la moitié de l’écran la plus éloignée, l’autre moitié se transforme en pavé tactile.

Clairement, il s’agit encore d’un prototype.

L’avantage par rapport à un ordinateur portable ou une tablette classique est la taille : replié, le Surface Neo n’occupe qu’environ la moitié de la surface d’une tablette.

Chaque écran mesure 9 pouces. Chaque partie pliable est épaisse de 5,6 mm et pèse 655 grammes. Les écrans LCD seraient les plus fins jamais produits à ce jour.

Le Surface Neo est équipé d’un processeur Lakefield personnalisé, avec une unité graphique « de 11e génération ».

Il est compatible avec le nouveau stylet ultrafin de la Surface Pro X, qui s’attache au dos par magnétisme.