Huawei annonce aujourd’hui ses résultats financiers pour le troisième trimestre 2019. Ils sont ardus à calculer, puisque l’entreprise ne fournit que les données pour l’ensemble des trois premiers trimestres.

Son chiffre d’affaires s’élève à 209,5 milliards de yuans (environ 26,7 milliards d’euros), en progression de 26,8 % d’une année sur l’autre.

Sa marge bénéficiaire nette s’élève à 8,7 %, en baisse par rapport à l’année précédente (10,2 % sur l’ensemble de l’année).

Le groupe chinois affirme avoir signé 60 contrats pour la 5G avec les opérateurs mobiles à ce jour, soit 20 de plus qu’au premier trimestre, et fourni plus de 400 000 antennes actives 5G.

Huawei aurait séduit 228 entreprises du Fortune Global 500 avec ses produits et services, rassemblés sous la bannière Huawei Horizon Digital Platform.

Huawei a vendu 47 millions d’ordiphones, soit 12 millions de moins qu’au trimestre précédent et 9 % de moins qu’il y a un an.

Les mesures antagonistes des États-Unis commencent donc à affecter Huawei, et cela pourrait empirer, si ses clients internationaux n’acceptent pas d’abandonner Android, que l’entreprise ne peut plus distribuer avec ses nouveaux appareils.

Huawei indique une croissance rapide de ses autres activités grand public : PC, tablettes, technologies mettables et enceintes intelligentes.